top of page
IMG_6276.JPG

Concerts 2023

Tous nos concerts  : photos, vidéos, articles

Article à l’issue des concerts de Noël 2023

C’est par deux belles après-midis ensoleillées que se sont tenus nos traditionnels concerts de Noël, samedi 16 décembre à La Compôte et dimanche 17 à Arith. De très beaux moments partagés en musique pour le plus grand plaisir de tous, artistes et public, fidèle au rendez-vous. Environ 130 spectateurs s’étaient déplacés, particulièrement à Arith. L’assistance nous a témoigné sa satisfaction ; le rendez-vous de 2024 est déjà pris !

Avec ces concerts, Simon Cain a clos en beauté son année de direction de l'EPB. Il avait élaboré un très beau programme faisant une large place aux Noëls traditionnels tout en proposant des chants nouveaux et des pages classiques pour deux violons interprétées magistralement par lui-même à l’alto, Marie-Christine Laurent au violon, et également Rémi, un jeune élève - très brillant - de Simon. C’était aussi la fin du cycle pour notre pianiste, Hélène Perrier, qui nous a magnifiquement accompagnés toute cette année. Thierry Bébert, quant à lui, renouait avec l'animation, faute de pouvoir chanter Minuit Chrétiens (trachéite oblige !) et dirigeait le public pour chanter les Noëls les plus populaires. Après un début tout en douceur dans la « Douce nuit », tous les chanteurs se donnèrent à fond pour deux extraits de l’Oratorio de Noël de Saint-Saëns à la très belle sonorité magnifiée par l’acoustique de l’église d’Arith et, en final, un « Glory Glory Alleluia » plein de ferveur, scandé, repris et bissé par nos spectateurs.

17 décembre 2023

Concert de Noël à Arith

16 décembre 2023

Concert de  Noël
à La Compôte

Article paru à l’issue du concert du 11 juillet 2023

Le concert du 11 juillet sonnait la fin de nos concerts de printemps et d'été. Si les premiers étaient placés sous le signe de la pluie quasi automnale, ce dernier était bien estival, et il faisait bon pénétrer dans la fraicheur régnant la chapelle de la Correrie. Le public était bien présent et applaudit chaleureusement nos chants, magnifiés par la belle acoustique de la chapelle. Ce fut un moment très agréable tant pour les chanteurs que pour les spectateurs, selon les témoignages recueillis.

L'EPB avait en effet répondu présent à la demande de l’association pour la sauvegarde du patrimoine religieux d’Aillon le Jeune de participer à la belle aventure des cycles de concerts d’été, donnés tous les mardis soir de juillet et d’août dans la chapelle, en s’inscrivant pour le concert inaugural de ce 2ème festival de musique de la chapelle d’Aillon au profit de sa rénovation. La première édition de ce festival, en 2022, avait contribué à réaliser, en mars dernier, une étude stratigraphique. Le premier travail engagé fut de réaliser des piquetages à l’intérieur de la chapelle afin de vérifier l'étendue de la peinture du 17ème siècle, en partie recouverte par un enduit datant du 19ème siècle.

A l’issue de ces sondages, la mairie attend les autorisations et consignes des Monuments de France sur les travaux à conduire dans une prochaine étape. Un essai de nettoyage a été effectué sur les fresques du chœur représentant St Jean et St Pierre : le résultat est saisissant. En outre, une habitante d’Aillon a fait sculpter une statue de St Michel qui trône sur l’autel en remplacement de l’œuvre originale actuellement en dépôt dans la salle d’art sacré de la Chartreuse en attente de sa restauration. Les travaux de restauration de la chapelle devraient s’élever à 500.000 €, à mettre en œuvre progressivement, a annoncé le maire d’Aillon-le-Jeune. Notre humble apport, puisque l’intégralité de la recette est reversée à l’association, sera une pierre apportée à l’édifice ! Notre présence le 11 juillet sera en tout cas une preuve de l’utilité de cette chapelle qu’il importe de faire vivre.

Pour clore ce cycle d’été 2023, un grand merci à Simon Cain qui a conduit ce projet de bout en bout avec patience, ténacité et enthousiasme, grand merci aussi à Hélène Perrier qui nous a accompagnés au piano au fil des mois et pour tous ces concerts.

Maintenant, place au projet suivant : Orphée aux Enfers de Jacques Offenbach. Un concert de « mise en bouche » aura lieu dimanche 19 novembre 2023 à 17 heures à la salle des fêtes de Bellecombe. Des extraits de l’opérette, chœur et solistes, seront présentés en avant-première avant les spectacles des samedi 13 avril à 20 h 00 et dimanche 14 avril 2024 à 17 h 00 à la salle de l’Europe à Aillon le Jeune, puis du 4 mai 2024 à 20 h 30 au Scarabée, à Chambéry le Haut.

11 juillet 2023

Concert à la chapelle de la Correrie d'Aillon le Jeune

Concert au profit de la restauration de la chapelle d'Aillon

Article paru à l’issue du concert du 1er juillet 2023

L’été tardait encore à arriver pour ce concert du 1er juillet, toujours sous la pluie. Malgré tout, et malgré les nombreuses manifestations organisées en Bauges ce soir là, 70 personnes remplissaient l’église de Sainte Reine.

En première partie, était proposé le même programme que le 9 juin, mêlant reprises et nouveautés.

La seconde partie était complètement inédite. Lors des concerts de Noël, nous avions interprété la Cantate de Noël de Daquin pour chœur et solistes, solos tenus par quelques choristes. L’expérience nous parut intéressante et fut renouvelée pour ces concerts d’été. Pour ce premier concert 2023 de L’Ensemble Polyphonique seul organisé par Simon, le pari avait été de présenter des extraits de Carmen avec des morceaux de solistes. Les choristes qui avaient relevé le défi de chanter en solo avaient ardemment travaillé pour être prêts le jour J. Pari gagné, et les solos, parfois accompagnés par l’ensemble de la chorale, furent salués par des salves d’applaudissements, le clou du spectacle étant Simon chantant et mettant en scène Escamillo, toréador…

En complément à nos chants, Simon, qui nous dirigeait, troqua la baguette pour l’archet afin d’interpréter quelques morceaux à l’alto.

1er juillet 2023

Concert à Sainte-Reine

Article paru à l’issue du concert du 9 juin 2023

Le printemps avait des airs d’automne pour ce premier concert de la saison, concert partagé avec AK'pella sur son invitation. La pluie battante n’avait cependant pas dissuadé les spectateurs de se rendre à l’église de Bellecombe. Un concert organisé en trois temps.

Tout d’abord l’Ensemble Polyphonique autour d’une variété de musique chorale du 17ème au 21ème siècle (essentiellement sacré, mais aussi chant du monde, New Age).

« Ne soyez pas étonnés de voir Thierry, notre chef de chœur, parmi les chanteurs et non « à la baguette », a déclaré le président de l’EPB, Bernard Mollet, en présentant sa chorale et ses évolutions. Pour cette première partie d’année, afin de répartir les tâches et de varier les plaisirs, Thierry a rejoint les choristes et Simon Cain a pris en charge la direction du chœur. Pour l’un plaisir de chanter sans plus de responsabilités, pour l’autre satisfaction de gérer les concerts (élaboration du programme, conduite des répétitions, travail musical et vocal avec le chœur). A l’automne et pour les concerts de fin d’année, ils inverseront leurs rôles. Il est vrai que Simon est un musicien accompli qui nous suit depuis des années. Professeur de musique et de chant, il nous accompagnait au piano aux répétitions et aux concerts lors desquels il chantait parfois quelques airs en soliste. Simon a aussi d’autres cordes à son arc – ou serait-ce son violon ? – puisqu’il joue de l’alto, du violoncelle, du piano et que ses talents d’altiste viennent égayer nos concerts.

C’est donc avec joie et intérêt que chacun a accueilli cette nouvelle organisation depuis le mois de janvier.

Depuis 2 ans, Simon avait intégré le pupitre des ténors tandis que Thierry dirigeait et accompagnait par ordinateur. Nous revenons pour nos concerts d’été à une animation classique avec Hélène Perrier au piano et Thierry au rang des ténors sous la direction de Simon. Merci à eux pour leur investissement au service de l’Ensemble Polyphonique des Bauges !

En deuxième partie, la chorale AK'pella sous la direction de son chef de chœur, Valérie Marsot, présentée par sa présidente, Evelyne Berthoud, soulignant que le registre de la variété constituait l’identité de sa chorale. De fait, AK'pella interpréta des chants de ce répertoire et termina son programme sur un florilège de chansons françaises célèbres chanté avec le public.

En final, les deux chorales se sont regroupées pour interpréter deux chants en commun, une berceuse corse et le Jubilate Deo de Taizé, qui fut bissé et dirigé à tour de rôle par les deux chefs.

La soirée s’acheva, sous la pluie toujours battante, autour d’un buffet préparé par AK'pella afin de renforcer le lien, en attendant une prochaine rencontre. Cet échange permit au public de profiter d’une soirée très variée dans les styles et riche de la particularité de chacun des deux ensembles.

Partition

9 juin 2023

Concert avec AK'pella à Bellecombe

bottom of page